75 m² : Un duplex avec terrasse

Rénover et ouvrir une terrasse

L’appartement dans son état initial

Ces nouveaux clients sont déjà propriétaires d’un beau duplex de 75 m² à Issy-les-Moulineaux, dans un immeuble des années 1900, en pierre et en brique. Leur appartement occupe une bonne partie du quatrième étage où se trouvent le séjour, la cuisine et un grand bureau ; et un quart du cinquième étage où est installée, tant bien que mal, leur chambre et une salle de bains ouverte et inconfortable. Ils ont besoin de rénover l’ensemble et souhaitent en profiter pour revoir globalement tous les niveaux de ce duplex. Leurs attentes sont claires : en bas le bureau doit pouvoir fonctionner en chambre d’amis, il faut créer une véritable salle de bains et garder les WC séparés. En haut, ils veulent rationaliser la suite parentale pour en faire un espace fonctionnel, confortable et spacieux. Mais leur souhait est aussi de récupérer les combles perdus qui se trouvent au-dessus de chez eux. Un volume inoccupé, très bas de plafond qu’ils rêvent de transformer en terrasse.

Les démarches obligatoires

Avant de se lancer dans un tel projet, un passage en mairie est indispensable. Heureusement, dans cette situation, l’idée de la terrasse est tout à fait acceptable : installée côté cour, sans déborder du faitage, dans des dimensions raisonnables… l’autorisation de travaux est tout à fait envisageable.

Reste les copropriétaires à convaincre. Il faut en effet qu’ils acceptent nous seulement de vendre les combles à un prix raisonnable (c’est peut-être la partie la moins certaine d’une telle opération). Mais il faut aussi qu’ils autorisent la modification de la charpente et de la toiture qui sont et restent des parties communes.

Le projet architectural

La terrasse

Les travaux peuvent ensuite démarrer. Nous déposons la toiture sur environ 30 m². La charpente est modifiée et renforcée côté rue. Elle est déposée côté cour pour libérer l’espace et permettre la création de la terrasse. L’ancien plancher des combles est renforcé structurellement, car il doit être suffisamment solide pour recevoir la terrasse. C’est-à-dire le poids supplémentaire que l’on ajoute : étanchéité, isolation thermique, platelage. Mais surtout pour recevoir en toute sécurité autant de monde que la surface peut le permettre.

Sur la terrasse, l’escalier aboutit dans un édicule monté en maçonnerie et recouvert de zinc. Cette sortie de toit suit la pente de la toiture côté rue, qui est conservée, et s’intègre autant que possible à l’ensemble. Les règles administratives ne nous ont pas permis d’installer une fenêtre ou une porte-fenêtre sur cet édicule. Ce qui aurait été plus agréable pour apporter de la lumière dans l’escalier. Nous avons tout de même implanté quelques pavés de verre pour laisser passer la lumière. Au sol, nous avons choisi un bois composite, efficace et plus facile à entretenir que du bois. Dans un coin de la terrasse, nous avons pu installer une petite cuisine d’été : un lavabo, un raccordement électrique pour un frigo. Juste de quoi préparer ou réchauffer quelques plats.

L’escalier

L’escalier qui relie les deux niveaux du duplex (entre le quatrième et le cinquième étage) est conservé. Mais nous le prolongeons dans un espace très réduit qu’était avant un dressing, pour le conduire jusqu’en toiture. Il est plus raide qu’un escalier « normal » et ne fait pas plus de 60 cm de passage, c’est peu, mais suffisant pour accéder à la terrasse. Cela permet aussi de ne pas perdre trop de place dans la chambre parentale du cinquième étage.

Le cinquième étage

À cet étage nous repensons entièrement l’aménagement. Nous recréons une véritable salle d’eau avec douche à l’italienne et vasque. Les clients ont choisi des zelliges sur les murs ; et nous avons replacé des claustras chinés entre la pièce d’eau et la chambre. Nous implantons également un grand dressing sur mesure, peint en brun foncé et enrichi de poignées anciennes pour lui donner un style chinois en plus épuré. Il nous reste juste suffisamment de place à cet étage pour installer un WC séparé.

Le quatrième étage

Au quatrième étage, la cuisine est entièrement refaite. Elle s’allonge en une grande ligne blanche sur tout un pan de mur et se trouve séparée du séjour par une table de salle à manger pour six personnes. Les meubles sont blancs, épurés, mais le plan de travail noir rehausse l’ensemble. Quelques meubles anciens customisés redonnent à cette pièce le style de bric et de broc de l’ancienne cuisine qui plaisait à nos clients.

Le reste du quatrième étage est également redessiné. Nous créons une véritable salle de bains avec baignoire, coin buanderie et placard pour la chaudière. Nous remplaçons un WC séparé qui s’ouvre sur l’entrée de l’appartement. Le bureau est réorganisé pour libérer le centre de la pièce et disposer ainsi de suffisamment de place pour pouvoir y placer un canapé-lit. Cela permet d’accueillir occasionnellement des amis de passage.

Détails de cette rénovation

  • Durée des études : 6 mois
  • Dépôt d’une déclaration préalable en mairie
  • Achat des combles et vote en AG des travaux
  • Etude de structure
  • Durée des travaux : 6 mois
  • Coût des travaux : 147 000 € HT