200 m² : Extension d’une meulière

Rénovation et extension d'une meulière

Dans leur appartement de Meudon, nos clients ont une vue imprenable sur une belle maison ancienne : Une meulière typique de ces constructions du début du XXe siècle. Avec ses ornements en faïence et ces linteaux en métal décorés, elle s’inspire légèrement du style art nouveau et date certainement de cette époque. Elle n’a pas subi de rénovation depuis bien des années, mais a pourtant été agrandie sur le jardin par la construction d’une pièce ouverte sur une verrière dans les années et le style 1980.

Lorsque l’opportunité se présente d’acquérir cette maison, ils n’hésitent pas un instant et sont prêts à se lancer dans une importante rénovation.

 

La maison existante

Lorsque nous la visitons lors d’une mission de conseil avant achat, nous constatons que cette maison est entretenue régulièrement, un peu bricolée, mais qu’elle est saine et de bonne facture. En revanche, elle est plutôt mal organisée comme toutes les meulières qui n’ont pas été rénovées. Elle déroule une succession de petites pièces exiguës et de couloirs aveugles, les ouvertures sont réduites, les chambres sont sombres…

Le potentiel est pourtant là, avec de beaux volumes, de beaux matériaux. Mais surtout, le PLU de la ville offre la possibilité d’une extension ou d’une surélévation. L’opportunité de créer un agrandissement sur le jardin en plus et à la place de l’ancienne verrière.

Une rénovation de l’existant couplée à une extension sur le jardin sont nécessaires pour retrouver sous cette belle enveloppe le confort et l’organisation d’un logement qui répond aux habitudes de notre temps. La maison familiale de leurs rêves se dessine doucement sous leurs yeux.

 

Le projet de rénovation

Les pièces à vivre

Le rez-de-chaussée sera entièrement consacré aux pièces de réception : séjour, salon, salle à manger et cuisine. L’extension sur le jardin permet d’étendre la surface disponible, elle accueillera une belle cuisine ouverte sur la salle à manger. Une grande verrière donnant sur le jardin offre une continuité entre intérieur et extérieur en allongeant ainsi les vues et les sensations d’espace. Le mur de l’ancienne façade qui se trouve entre la salle à manger et le salon est largement ouvert pour que la lumière pénètre jusqu’au cœur de la surface. La pose d’IPN est nécessaire pour reprendre les charges de l’étage et supporter l’extension.

La suite parentale

Au premier étage, l’extension est entièrement consacrée à l’aménagement d’une suite parentale : chambre avec salle de bains (baignoire et douche) et dressing. Ce volume est entièrement ajouté à la maison existante, mais pour garder le charme de la façade ancienne, la meulière a été conservée sur l’un des murs de la chambre. Les deux ouvertures (celle qui mène au dressing et celle qui conduit vers le couloir) sont en réalité les deux anciennes fenêtres de la façade d’origine dont les allèges ont été abaissées pour permettre de passer. On reconnaît sur la photo de la chambre parentale, le linteau en métal qui surlignait les fenêtres de l’ancienne façade sur jardin.

La chambre d’amis

Le reste du premier étage est entièrement rénové. La chambre sur rue deviendra une chambre d’amis avec salle d’eau privative et petit dressing. Il reste suffisamment de place sur le palier pour installer un WC séparé et une petite buanderie. L’escalier en bois est conservé, rénové et repeint.

L’étage des enfants

Au deuxième étage, l’extension est plus réduite, mais elle permet de créer une surface suffisante pour installer deux belles chambres d’enfant et une salle de bains à partager. L’isolation suit la pente très inclinée de la toiture (ce qui n’était pas le cas à l’origine) ce qui donne aux chambres un style cabane très apprécié.  Pour assurer un bon éclairage de toutes ces pièces, nous avons ouvert 3 fenêtres de toit : une dans chaque chambre (qui ne dispose que de petites fenêtres en façade) et une pour la salle de bains qui serait aveugle sans cela. Il reste un peu de place à l’étage dans la partie rénovée pour un WC séparé et quelques rangements sous les combles.

Tout le reste

Le sous-sol couvre toute la surface de l’ancienne maison. Il n’est pas très haut de plafond, mais il est sain. Cela permet d’installer quelques espaces techniques nécessaires : chaufferie, cave à vin, rangement divers… mais aussi de créer un petit studio indépendant avec chambre, salle d’eau et dressing. L’idée est de pouvoir accueillir une jeune fille au pair, un aïeul ou rendre un ado plus libre de ses mouvements.

Question style

Côté rue, l’extérieur de la maison ne change pas. Nous n’avons rénové que les menuiseries. Mais côté jardin, l’ajout de l’extension/surélévation modifie complètement le volume de la maison. Pour conserver le charme de l’ancien nos clients ont choisi de se fondre dans l’existant en réutilisant les matériaux d’origine. Pas d’extension bois ou de parement zinc comme nous le voyons souvent. Nous avons décidé de recouvrir la maçonnerie nouvelle de parement de meulière (sur le mur pignon) et de briques flamées (sur le côté et au rez-de-chaussée). Les garde-corps et les poutres en linteau de la façade d’origine ont été déposés et réutilisés ou reconstitués pour faire illusion. L’idée est qu’en quelques années tous ces matériaux vieillissent de la même manière et que l’ensemble paraisse avoir toujours été ainsi.

Le jardin

Lors de cette rénovation, le jardin a aussi été remodelé. Une première partie, à l’arrière de la maison, a été nivelée et aplatie pour accueillir une pelouse. Elle s’aligne avec le niveau du rez-de-chaussée. Devant la cuisine, une grande terrasse en bois permet d’installer une salle à manger d’été durant les mois les plus chauds. Une deuxième partie du jardin, en restanque, est accessible par des jeux d’escaliers en bois et de murets en brique.

Détails de cette extension / rénovation

  • Surface d’origine : 156 m²
  • Surface ajoutée : 46 m²
  • Durée des études : 6 mois
  • Permis de construire.
  • Etude de sol et étude de structure pour la surélévation.
  • Intervenant : Enterprise générale
  • Durée des travaux : 10 mois
  • Coût des travaux : 323 000 € HT